Comment traiter l’hypothyroïdie naturellement ?

L’hypothyroïdie est une maladie courante. Lorsque la glande située en dessous du pharynx diminue sa sécrétion d’hormones, différents troubles apparaissent. Si le taux hormonal se trouve entre 4 et 10 mU/l, la prescription de médicaments peut encore attendre. Le patient doit adopter des mesures hygiéno-diététiques.

Soigner l’hypothyroïdie par l’alimentation

Si les symptômes de l’hypothyroïdie apparaissent, il faut revoir ses habitudes alimentaires. La consommation de sel iodé est une mesure prioritaire. Cet élément chimique présent dans ce condiment blanc est indispensable à l’organisme. Certains produits vendus sur le marché n’en contiennent pas suffisamment. En effet, le taux recommandé est de 380 microgrammes pour 5 ml. Pour prévenir et traiter l’hypothyroïdie, mangez des poissons. Les espèces sauvages vivant en haute mer apportent de nombreux nutriments nécessaires au corps humain. Il faut consommer régulièrement de la morue ou de l’aiglefin pour faire le plein d’oméga 3. Les algues sont aussi à privilégier. La spiruline est un super-aliment qu’il faut aussi prendre pour rester en bonne santé. Le sélénium permet aussi de résoudre les problèmes de thyroïde. Il est présent dans l’ail, les noix ainsi que les céréales complètes. Tant mieux si vos plats incluent de temps à autre des champignons Shiitake.

Mieux dormir et faire régulièrement des exercices physiques

Les personnes qui ressentent une fatigue chronique doivent penser à leur thyroïde. Si cette glande ne produit pas suffisamment d’hormones, l’organisme tourne au ralenti. Le manque d’énergie peut aussi découler d’une privation de sommeil. Un individu qui ne dort pas assez s’expose à l’hypothyroïdie. Si son temps de repos est trop court, la personne devient plus fatiguée et léthargique. Il s’agit d’un cercle vicieux puisque l’insomnie peut venir d’un dérèglement hormonal. Il faudra alors s’accorder plus d’heures de sommeil. Boire une infusion à base de camomille ou de citronnelle peut favoriser l’endormissement.
La sédentarité cause de nombreux troubles. Une personne qui ne pratique aucun sport s’expose aux problèmes thyroïdiens. Pour soigner l’hypothyroïdie naturellement, les sites tels que www.hypothyroidie.eu conseillent ainsi aux patients de bouger, à faire du sport. Les disciplines qui demandent de l’endurance sont les plus recommandées. Elles permettent de puiser dans les réserves de graisse. La consommation de compléments alimentaires tels que la cétone de framboise peut aussi améliorer le métabolisme.

Suivre des cours de relaxation pour moins déprimer au quotidien

Le stress est un facteur déclenchant de l’hypothyroïdie. Les personnes sujettes à ce trouble psychique sont exposées à un dérèglement hormonal. Dans un premier temps, il faut essayer le lâcher-prise par ses propres moyens. Si le décrochage est difficile, il vaut mieux demander de l’aide, notamment à un coach de bien-être. Les cours de relaxation apprennent à se sentir bien. Ils indiquent surtout la meilleure manière d’oxygéner le cerveau et tout l’organisme. Le yoga ou la sophrologie peut s’envisager à condition de se faire encadrer par un professionnel. Le suivi d’un expert peut être indispensable. Certains sites proposent gratuitement des vidéos sur l’art du lâcher-prise. Cela vous donnera toute une philosophie de vie, permettant de relativiser et de profiter du moment présent.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*