Sommet du G20 : entre reproches et séduction

Le 07 juillet au 8 juillet prochain se tiendra à Hambourg le 12ème sommet des 20 pays les plus riches au monde communément G20. De nombreuses questions et différents seront débattus durant les 2 jours. Cependant, au préambule de cette réunion, on assiste à des évènements contradictoires. Si certains tentent de séduire les autres membres pour les rallier à leur cause, d’autres n’hésitent à fustiger les autres participants.

L’Allemagne tente de séduire la Chine

L’Allemagne par le biais de sa chancelière, Angela Merkel a essayé de prouver au monde entier que les deux pays entretiennent une bonne relation et qu’elle souhaite que cela se poursuive pour les années à venir. Cette déclaration, madame Merkel l’a fait lors de la visite du leader chinois au cours de cette semaine. Ce dernier a effectué cette petite escapade en Allemagne pour officialiser la donation de 2 pandas «Petit Rêve» et «Petit Trésor», au zoo de Berlin. Ce geste accompli par la Chine est le témoignage de l’amitié qui existe entre les 2 pays souligne la chancelière. A noter que seule une douzaine de pays dans le monde ont obtenu cette faveur de la Chine. En mettant en avant cette grande amitié, Angela Merkel veut envoyer un message fort à Donald Trump.

Trump attaque la Russie et la Corée du Sud

Outre ses frasques nationales, Donald Trump continue toujours d’étonner son entourage et les observateurs politiques. A l’approche des sommets du G20, il ne s’est gêné à attaquer publiquement le Kremlin et Pyongyang. Le président accuse le gouvernement russe d’avoir joué un rôle important dans l’élection présidentielle en 2016 et il incite la communauté internationale à prendre des sanctions contre les agissements de la Corée du Sud. Les retrouvailles entre ces différents protagonistes risquent de tourner au vinaigre.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*